Est-il possible d’acheter du CBD au Royaume-Uni ?

Les produits à base de CBD sont de plus en plus populaires en Suisse. On dit que la concentration de CBD permet de se détendre et de calmer la douleur. D’un autre côté, le CBD a de nombreux avantages, mais il ne vous fera pas planer comme le ferait une expérience de « café d’Amsterdam”. Les spécialistes suisses de JustBob répondent aujourd’hui aux questions sur le « Cannabis CBD ».

Qu’est-ce que le CBD, et comment fonctionne-t-il ?

Cannabidiol (CBD) est l’abréviation de CBD. Le CBD est l’un des plus de 80 actifs chimiques présents dans les plantes de chanvre. Le THC (tétrahydrocannabinol) est l’élément le plus commun du cannabis. Le CBD et le THC n’ont ni l’un ni l’autre une apparence ou une odeur différente.

Cependant, l’effet sur le système nerveux central est différent : alors que le CBD est calmant, le THC est enivrant. Le THC a un effet psychoactif et est soumis à la loi sur les substances contrôlées, mais pas le CBD. Il n’y a pas de limite légale à la quantité de CBD que l’on peut légalement posséder ; néanmoins, toute quantité de THC est illégale. Depuis 2011, la consommation de marijuana contenant moins de 1 % de THC est légale en Suisse.

Est-il vrai que le CBD a un effet de planification sur vous ? Non. La perception et la compréhension du CBD ne sont pas affectées par le CBD dans sa forme la plus pure. Cela ne provoque pas d’intoxication.

Pourquoi devrions-nous utiliser le CBD ?

Les effets pharmacologiques du CBD font actuellement l’objet de débats. Pour la pratique clinique, il est impossible de prouver ou d’infirmer un effet. La communauté scientifique, en revanche, estime que les remèdes légaux à base de plantes peuvent être efficaces pour traiter diverses affections.

Le CBD aiderait à lutter contre la douleur, l’anxiété et l’acné lorsqu’il est consommé. Outre les personnes souffrantes, les clients du CBD comprennent ceux qui veulent limiter leur consommation de marijuana ou améliorer leur bien-être général.

Le CBD est-il un médicament en soi ?

Oui et non, voir point n°3. Aucune autorisation médicale ne peut être donnée pour les substituts de tabac à base de CBD. Depuis mi-2018, le CBD peut être prescrit dans des situations médicales spécifiques. Dans le cadre du libre-échange, le CBD est surtout vendu comme un substitut du tabac ou des ingrédients primaires. À la place du tabac, le CBD est taxé de la même manière que les cigarettes (taxe sur le tabac de 25 % plus TVA).

Toutefois, les taxes ne peuvent être prélevées que sur les produits du cannabis qui incluent du tabac réel. Le 29 janvier 2020, la Cour fédérale a estimé que la base juridique permettant de taxer les produits du tabac tels que les fleurs de cannabis qui ne contiennent pas de tabac serait insuffisante.

Peut-on obtenir du CBD sur ordonnance ?

Les médecins ne sont autorisés à prescrire du CBD comme médicament (par exemple, pour l’épilepsie) que s’ils respectent certaines restrictions. Il n’y a aujourd’hui que quelques pharmacies en Suisse qui vendent de la marijuana comme médicament. Le coût des médicaments est très élevé, et ils ne sont couverts par une assurance de base ou complémentaire que dans des cas exceptionnels . Avant de commencer un traitement, les patients devraient toujours clarifier les coûts avec leur assurance maladie.

Que se passe-t-il pendant une enquête de police ?

Pendant longtemps, un test de laboratoire coûteux et laborieux était nécessaire pour distinguer la contrefaçon légale de la contrefaçon illégale. Depuis 2017, les policiers peuvent effectuer un test rapide lors des contrôles routiers. L’herbe est restituée si la concentration en THC est inférieure à 1 %.

Les adultes ont droit à un crédit de 100 francs si la valeur augmente. Mais seulement si le poids est inférieur à 10 grammes. Si le poids dépasse dix grammes, il y a risque de poursuites et d’une amende pouvant aller jusqu’à 10 000 francs.